L’essentiel du plan de financement de la sécurité sociale pour 2019

Après 18 années de déficit, la ministre de la santé Agnès Buzyn annonçait en septembre que les comptes de la sécurité sociale seraient positifs cette année. Elle a présenté avec le ministre du Budget Gérard Darmanin, la première mouture du budget de la sécurité sociale (PLFSS), avec un excédent de 800 millions d’euros pour 2019 et l’épongement de la dette en 2024. Voici quelques mesures qui pourraient vous toucher :

  • Vaccination antigrippale dans les pharmacies

Après la réussite de la première expérimentation de la vaccination contre la grippe l’an passé, la campagne s’élargit à 2 régions supplémentaires et de nombreux patients supplémentaires cette année. Pour la dernière phase de l’expérimentation, l’ensemble des pharmaciens pourront vacciner toutes les personnes sauf pour ceux qui ont des antécédents d’allergies à l’ovalbumine ou à une vaccination antérieure. La ministre parle également d’élargir la vaccination en pharmacie à d’autres pathologies avec bien sûr obligation d’information au médecin traitant !

  • Renforcement du recours aux génériques

Dès le 1er janvier 2019, les médecins n’auront écrire la mention manuscrite « non substituable » mais ils auront à justifier leur refus par « des critères médicaux objectifs définis en lien avec l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) ». En 2020, la sécurité sociale ne remboursera plus que sur la base du générique car elle ne veut pas « supporter le surcoût d’un médicament de marque » .

  • Baisse de prix

Cette année, c’est 1 milliard d’euros de baisse de prix du médicament. Les baisses importantes et successives portent aujourd’hui atteinte à la disponibilité des médicaments dans les pharmacies

Ce PLFSS porte aussi la question du remboursement de l’homéopathie, l’organisation du reste à charge 0 pour l’optique, l’audition et le dentaire, l’extension des congés maternité de 112 jours pour tous y compris pour les travailleurs non-salariés, la mise en place du plan « ma santé 2022 » lancé par Emmanuel Macron, et enfin des mesures pour accélérer les mesures mises à disposition des médicaments innovants.

Un joli programme qui devra être voté par les députés à l’assemblée nationale dans les semaines à venir. A suivre !

 

Pour en savoir plus :

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/dossiers-de-presse/article/projet-de-loi-de-financement-de-la-securite-sociale-2019

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS