Plus de 10 000 morts par an liées au mauvais usage des médicaments

Le Collectif bon usage du médicament s’est réuni, ce jeudi 22 mars 2018, pour traiter d’un sujet d’envergure : le mauvais usage du médicament. Chaque année, en France, il serait à l’origine de plus de 10 000 décès et 130 000 hospitalisations. C’est trois fois plus que les décès causés par les accidents de la route. Et pourtant le collectif l’affirme, « dans 45 à 70% des cas » les accidents sont évitables.

Quels sont les mauvais agissements liés à la prise de médicaments ?

Les accidents liés à la prise de médicaments sont nombreux : mauvais dosage du médicament, mauvaise prise, non-respect de la prescription médicale ou encore interaction entre plusieurs médicaments pris simultanément. Ces accidents entraînant hospitalisation et pouvant aller jusqu’au décès du patient sont pourtant évitables, dans la majorité des cas, comme l’affirme les principaux syndicats de la profession.

Comment éviter les accidents liés à la prise de médicament ?

  1. L’élément primordial est de respecter la posologie présente sur la notice du médicament. Si vous avez l’avez perdue, sachez que vous pouvez la retrouver sur les sites comme celui de  l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament : http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/index.php ou sur la base de données publique des médicaments : http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/
  2. En cas de prescription médicale il est important de respecter les doses mais aussi les délais de prises indiqués par votre professionnel de santé. En effet, en dehors des risques encourus la mauvaise prise d’un traitement médical a des conséquences considérables sur le processus de guérison. Pour ne pas oublier vos prises de médicaments, vous pouvez les programmer sur votre smartphone avec l’application mobile Mesoigner.

Comment reconnaître un empoisonnement médicamenteux ?

Fatigue excessive, diminution de l’appétit, perte de poids, vertiges, malaises, troubles de l’équilibre, chutes, pertes de mémoire, trouble digestifs ou urinaires, palpitations ou encore trouble de la vision sont autant de signes banals pouvant révéler la présence d’un empoisonnement médicamenteux. Il est donc important de surveiller la présence de ces symptômes et consulter un professionnel de santé en cas de doute.

Les patients les plus à risque sont les personnes âgées, entre 75 et 84 ans car celles-ci prennent en moyenne 4 médicaments différents chaque jour. 

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS